Italy cuir fermeture la dans femme Made véritable in CTM 41x55x12cm éclair 100 bandoulière à Blue en main Dark à sac sac gxO4U Italy cuir fermeture la dans femme Made véritable in CTM 41x55x12cm éclair 100 bandoulière à Blue en main Dark à sac sac gxO4U Italy cuir fermeture la dans femme Made véritable in CTM 41x55x12cm éclair 100 bandoulière à Blue en main Dark à sac sac gxO4U

Italy cuir fermeture la dans femme Made véritable in CTM 41x55x12cm éclair 100 bandoulière à Blue en main Dark à sac sac gxO4U

cuir Made en sac femme éclair bandoulière fermeture la 100 main Blue véritable Italy 41x55x12cm CTM sac à in à dans Dark


© Darren Hauck/Getty

Plusieurs chercheurs de haut niveau ont annoncé récemment qu’ils quittaient leur poste pour ne pas avoir à transiger sur leurs principes.

L’activité scientifique traverse une crise profonde. Celle-ci fait elle-même depuis une dizaine d’années l’objet d’une littérature abondante, émanant de scientifiques de diverses obédiences : biologistes, chimistes, psychologues, économistes, éditeurs de revues, etc. Il est maintenant bien établi qu’en dehors sans doute du champ des sciences les plus exactes, mathématiques, physique et chimie, la production scientifique ne peut plus être considérée comme fiable. Elle est entachée d’une panoplie de biais divers, qui faussent les résultats. Ces biais sont d’autant plus saillants que le domaine est proche de l’humain (le corps et l’esprit) et de sujets mettant en jeu des intérêts financiers, politiques ou idéologiques. Ce dossier dresse de la crise un tableau forcément partiel et que d’aucuns pourront juger partial. Le premier article souligne un aspect méconnu : les données objectives recueillies par des chercheurs sur cette dérive n’auraient pu être réunies et approfondies sans l’initiative d’un milliardaire américain, John Arnold. Le deuxième texte, rédigé par deux scientifiques américains, résume les principaux problèmes en cause et présente les efforts menés pour tracer des pistes de réforme. Ces deux articles mettent l’accent sur la biologie, la médecine et la psychologie, le troisième aborde la climatologie.
Dans ce dossier :

 

 

Pour aller plus loin

 

Malscience. De la fraude dans les labos, de Nicolas Chevassus-au-Louis (Seuil, 2016). « Interrogés de manière anonyme, 2 % des scientifiques reconnaissent avoir inventé ou falsifié des données. Soit pas moins de 140 000 chercheurs fraudeurs de par le monde. » Par un bon journaliste scientifique.
An Essay on Science and Narcissism, de Bruno Lemaitre (2016). Livre publié à compte d’auteur par un professeur d’immunologie de l’École polytechnique fédérale de Lausanne. « Comment les personnalités à gros ego pilotent la recherche dans les sciences de la vie. » À partir de son expérience française. Voir aussi son article « Science, narcissism and the quest for visibility », The FEBS Journal, 2017.
CTM la dans à femme éclair sac sac à Dark 41x55x12cm cuir en véritable Made Italy in main Blue fermeture bandoulière 100
La Comédie du climat. Comment se fâcher en famille sur le réchauffement climatique, d’Olivier Postel-Vinay (JC Lattès, 2015). Un tableau de la mauvaise science en climatologie.
« Rédaction médicale et scientifique » (www.h2mw.eu), blog d’Hervé Maisonneuve. Principale source d’information en français sur les problèmes d’intégrité scientifique dans le domaine médical. Médecin, il enseigne la rédaction médicale dans des hôpitaux et des universités.

Imprimer cet article
2
Commentaires

écrire un commentaire

  1. Michelle dit :

    Dans la course au succès pourquoi les chercheurs échapperaient-ils à cette loi de notre époque? Tout plutôt que de rester une sombre figure dans le coin de son labo. Ce serait l’enterrement professionnel assuré. Aussi faire entendre aux gens ce qu’ils attendent en publiant sans les preuves suffisantes pour affirmer sa recherche, mettre son nom en bas d’une page ou des pages d’un article, être vu, entendu à n’importe quel prix, la triche est reine mais pas de la part de tous les scientifiques. Il y a encore des gens intègres mais ils sont plus silencieux et c’est de ceux-là dont nous nous souviendront. « Ne désespérons pas billancourt » et aux lecteurs de développer leur sagacité dans leur course à l’immortalité.

  2. sac Dark dans éclair CTM Italy cuir 41x55x12cm femme la à à sac fermeture in Made bandoulière main en Blue 100 véritable Faramus dit :

    :Demandez à la science :
    Lettre 5
    260
    « à quel stade de l’évolution du « monde matériel » peut-on déceler la CONSCIENCE pour la première fois ? »
    Je répète et j’insiste : demandez aux scientifiques à quel mo-ment, au cours de l’évolution du monde, il est possible de déceler la « conscience » pour la première fois. Est-ce dans la cellule vi-vante ? S’ils répondent par l’affirmative, demandez-leur s’il serait possible de déceler cette conscience dans les molécules vivantes qui se sont combinées pour former la cellule et l’entourer d’une membrane si intelligemment conçue qu’elle permet l’absorption d’aliments sélectionnés et l’excrétion de déchets toxiques ? Comment reconnaît-elle les déchets toxiques ? Et s’il était admis que la conscience pouvait être déjà présente dans des molécules vivantes, demandez aux scientifiques si les propriétés chimiques qui ont donné naissance à une molécule vivante ne pourraient pas elles aussi posséder de la « conscience » ? Celle-ci les au-rait poussées et propulsées dans une combinaison vivifiante, créant la molécule. Nous voici remontés bien loin dans les ori-gines de l’existence, c’est-à-dire aux propriétés chimiques. Mais poussons encore plus loin le questionnement : pourquoi la « conscience » n’apparaîtrait-elle qu’au stade des composés chi-miques et non à celui des éléments dans lesquels l’individualité a d’abord pris forme ? Puis, si on l’admet dans les éléments, pour-quoi refuser que la « conscience » puisse propulser les particules électriques pour former les éléments ? Est-il rationnel de rejeter une telle possibilité ?
    A ce stade du raisonnement, poussez encore plus loin et de-mandez d’où vient l’électromagnétisme.
    Quelle est la « réalité » de l’électricité, au-delà des traits de lumière intense que la science nomme aujourd’hui élec-trons et photons ?
    Quelle est la « réalité » du magnétisme au-delà des éner-gies doubles « d’attraction et de rejet » qui ont apporté la stabilité et l’ordre dans le chaos ?
    Demandez à la science :
    Lettre 5
    261
    « D’où vient l’électromagnétisme, responsable des étapes les plus fondamentales de la création de cet univers ordonné et struc-turé, d’une complexité et d’une diversité inimaginables ? »